top of page

ACCOMPAGNEMENT B-CORP 

ECO-ECO vous accompagne dans votre labélisation B-Corp

Certified B Corporation

Dans la valorisation votre démarche durable et responsable, notre agence RSE vous explique comment et pourquoi plusieurs outils sont mis à disposition comme le label

B-Corp qui se différencie entre autre par son communautarisme positif.

« Ne cherchez pas à être la meilleure entreprise du monde, mais à être la meilleure entreprise du monde », nous dit B-Corp 

 

La certification dite « B Corp » (aussi connue comme certification « B Corporation » ou label « B Lab ») est une certification répondant à des exigences sociétales et environnementales, de gouvernance ainsi que de transparence envers le public. Cette dénomination est une abréviation de « Benefit Corporation », désignant une société reconnue pour avoir des effets bénéfiques sur le monde, tout en étant rentable

  • La RSE Quesako ?
    La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE), c’est tout simplement l’application de bonnes pratiques sociales et environnementales par les entreprises et pour leur participation aux objectifs de développement durable.
  • Quels enjeux pour votre organisation ?
    Avoir un impact positif sur la société, respecter l’environnement et les hommes et rester rentable. Impliquez toutes vos parties prenantes avec pour objectif de construire un écosystème collectivement responsable dont les valeurs deviennent des véritables moteurs : ÉTHIQUE – SINCERITÉ - AUTHENTICITÉ - TRANSPARENCE Définition officielle donnée par la norme ISO 26000 « la responsabilité d’une organisation vis-à-vis des impacts de ses décisions et activités sur la société et sur l’environnement , se traduisant par un comportement éthique et transparent qui – contribue au développement durable, y compris à la santé et au bien-être de la société ;- prend en compte les attentes des parties prenantes ; respecte les lois en vigueur et qui est en accord avec les normes internationales de comportement ; et qui est intégré dans l’ensemble de l’organisation et mis en œuvre dans ses relations ».
  • La RSE, suis-je concerné ?
    Toutes les entreprises, quels que soient leur taille, leur statut ou leur secteur d’activité, font de la RSE. Même sans le savoir, vous mettez en place des actions au quotidien, plus ou moins structurées en fonction du degré de maturité de votre entreprise. Si les entreprises cotées en bourse et celles qui répondent à des critères de taille et de rentabilité ont l’obligation légale de rendre compte de leurs actions, toutes les autres peuvent sur la base du volontariat entamer et plus tard structurer leur démarche écoresponsable.
  • Une démarche RSE, ça sert à quoi ?
    Véritable grille de lecture d’une démarche sincère, la RSE vous permet de mesurer votre impact et de participer à l’effort collectif pour répondre aux enjeux du développement durable. Vous y gagnez quoi au juste ? Vous pérennisez la vie de votre entreprise, attirez, fidélisez et protégez vos parties prenantes. En prime vous assurez une meilleure performance globale de votre entreprise et faites des économies certaines à plus ou moins long terme.
  • Les 7 piliers de la RSE dictés par la norme ISO 26000
    La norme (volontaire) ISO 26000, standard international de la RSE par excellence permet aux entreprises et organisations de structurer leur démarche RSE autour de 7 piliers : les entreprises sont gouvernées de manière éthique et responsable, exercent des pratiques loyales, dans le respect des droits des femmes et des hommes et de leurs conditions de travail. Du côté des autres parties prenantes : on protège l’environnement et les consommateurs et on soutient nos communautés et le développement économique de nos régions.
  • RSE, ISO 26000 et les ODD
    Si la norme ISO 26000 définit officiellement en 2010 la RSE et la RSO* et donne des directives claires aux entreprises et organisations, la RSE trouve ses origines ailleurs. Des scientifiques et ONG alertant à la Conférence des Nations Unies sur l’environnement (Stockholm 1978) sur la nécessité de le protéger, au rapport Brundtland (1987) qui fait référence en matière de politique environnementale, les événements se sont accélérés les 30 années suivantes. Le Sommet « Planète Terre » (Rio - 1992) ajoute la notion de Développement Durable en prescrivant en incitant les états à adhérer à ses 27 principes. Le Forum économique mondial (Davos – 1999) donne naissance quant à lui au Global Compact : pacte mondial aux dix principes et à l’origine des 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) (aujourd’hui signé par 170 pays). C’est enfin l’ONG Global Reporting Initiative (GRI) qui intègre à l’Histoire, les nouvelles parties prenantes, en plus des états : les entreprises, organisations et associations entrent dans la danse. La force de la norme ISO 26000 a été de leur donner un véritable champ d’actions avec ses 7 piliers directeurs. *RSO : Responsabilité Sociétale des Organisations **En savoir un peu plus sur Les 17 ODD.
  • Pourquoi nous ? Vous avez dit ECO-ECO ?
    Nous, ECO-ECO pensons que nous pouvons tous décider de prendre un rôle, petit comme grand, pour construire, s'engager, préserver, inventer, imaginer ensemble ce monde nouveau plus que jamais tourné vers le développement durable et vers plus de responsabilité. Pour nous, les entreprises, les collectivités, les projets qui nous lient sont des moteurs d'inspiration et d'action d'une grande richesse. ECO-ECO a l’ambition sincère d’allier ses compétences et ses valeurs aux vôtres. À votre rythme, nous vous accompagnons dans l'action et dans la valorisation de vos actions. Des convictions d’abord, des idées ensuite, des réalisations enfin
A global community of leaders

L’ISO26000 étant une norme RSE non certifiante, le besoin d’organiser une communauté autour des valeurs RSE ou de créer des notations de valeurs c’est rapidement mise en place. Autre que Ecovadis, le label Lucie, ou l’Afnor compétence, le Label B-Corp à été créé aux USA en 2005 avec pour mission de réconcilier business et impact positif. Celui s’inspire également du guide RSE de la GRI et du Global Compact en répondant aux exigences de gouvernance sociale et environnementale et répondent aux normes de comptabilité et de transparence requises. Le concept de cette marque s'incarne parfaitement dans son slogan : « Ne cherchez pas à être la meilleure entreprise du monde, mais à être la meilleure entreprise du monde ». 

 

La certification est gérée par une organisation non gouvernementale américaine appelée B Lab.

Le label est obtenu en répondant à un questionnaire en ligne (B Impact Assessment), gratuit, accessible au plus grand nombre, et très exigeant.

Le document comprend 200 questions sur la gouvernance, les salariés, la comptabilité, l'impact écologique ou encore les modèles économiques (exemples de questions : les aspects sociaux et environnementaux du fournisseur, le contenu exact du recyclage de l'eau ou de l'approvisionnement en énergie renouvelable...). Pour être acceptée, l'entreprise doit obtenir un score d'au moins 80 points et le réévaluer tous les 2 ans.

Le mouvement B Corp a pris de l'ampleur en Europe et en France depuis 2014. Les premières entreprises françaises labellisées sont les institutions Utopies et Graines de Change, spécialisées dans le développement durable et la consommation responsable. Aujourd'hui, 52 entreprises françaises (Nature & Découvertes, Camif.fr, Pixelis…) sont labellisées et en comptent plus de 2 800 dans 52 pays.

Depuis quelque temps, on constate que ce mouvement s'est également étendu à des multinationales comme Danone, Naturalia, Patagonia, Ben & Jerry's.

Depuis sa création, B-Corp est rapidement devenu le label le plus en vue au monde en matière de RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises), ce qui semble parfaitement correspondre aux attentes des consommateurs en matière de comportement des entreprises.

Notre agence RSE vous accompagne dans le processus de labélisation :

1/ Utiliser l'outil BIA (Business Impact Assessment) pour mesurer l'impact : Il s'agit d'un questionnaire détaillé contenant 200 questions qui évalue l'impact des opérations et du modèle économique de l'entreprise autour de 5 piliers : gouvernance, employés, communauté, environnement et clients. Les entreprises peuvent rapidement comprendre leurs forces et faiblesses en termes d'impact environnemental ou social afin de pouvoir prendre de meilleures mesures par la suite.

 

2/ Demandes de labellisation : Les entreprises ont besoin d'au moins 80 points (sur 200 points) pour soumettre leurs demandes de labellisation. L'organisation B Lab est responsable d'audits rigoureux afin d'accorder le statut d'entreprise certifiée B à l'organisation.

 

3/ Rejoindre la communauté : chaque « entreprise B certifiée » doit signer une déclaration d'interdépendance, promettant de soutenir activement un développement économique plus inclusif, régénérateur et contributif.

 

4/ Modifier les statuts : La société doit modifier les statuts pour positionner le cœur de son objet, c'est-à-dire accorder de l'importance à son impact social, environnemental et social.

bottom of page